MI-F - Kaolin

Kaolin

Le kaolin est l’argile « noble » par excellence, à cause de sa blancheur. Plus prosaïquement, c’est une roche argileuse qui contient entre 90 et 100% de kaolinite et qui, comme la plupart des argiles, se forme à la surface des continents. Bien que très présent dans les roches sédimentaires, il résulte surtout de l’altération de roches riches en feldspaths comme les granites. Le kaolin peut alors rester sur place, on parle alors de « kaolin primaire » ou subir un transport par les eaux de ruissellement suivi d’un dépôt, devenant du « kaolin sédimentaire ». Aujourd’hui on exploite quatre gisements de kaolin sur le territoire national pour une production annuelle d’environ 230 000 t.

L’usage du kaolin comme céramique remonte au début de notre ère, en Chine. Aujourd’hui la porcelaine et les céramiques au sens large demeurent des emplois essentiels du kaolin même si ses usages se sont très diversifiés. On l’utilise abondamment comme charge minérale dans les papiers, son principal débouché à l’échelle mondiale, les peintures, les plastiques, les caoutchoucs, la fibre de verre etc. Calciné à haute température, le kaolin devient du métakaolin employé pour ses propriétés réfractaires.

 

Sources bibliographiques & Pour en savoir plus :
Kaolin et argiles kaoliniques Mémento /Rapport final / BRGM/RP-67334-FR /Février 2018
"Panorama du marché français des matériaux de carrières et produits dérivés" - page 27
"Les Minéraux Industriels" Mines & Carrières supplément à novembre 1998 - page 86
Dossier "minéraux industriels" Mines & Carrières supplément Hors-Série n°,- page 75
"Panorama des activités minières en France en 2000"- page 43, 2011

Ressources
Fermer

Ressources


La MI-F vous met à disposition des brochures, guides, et vidéos consultables en ligne.